Voeux 2016 aux habitants du Canton de Bourg-Saint-Andéol

Voeux BSA 2016

La salle du Foyer municipal de Bourg-Saint-Andéol était trop petite hier soir pour accueillir les  plus de 250 personnes présentes pour cette traditionnelle cérémonie des vœux !

En compagnie d'Hervé Saulignac, Christine Malfoy, Jean-Paul Croizier, et de nombreux élus locaux, j'ai présenté mes vœux à la population du Canton pour cette nouvelle année 2016.

Je devais rappeler mon engagement en 2015 pour ce Canton de Bourg-Saint-Andéol que j'affectionne tout particulièrement et souligner le succès de la Caverne du Pont-d'Arc qui a attiré plus de 500 000 visiteurs depuis l'ouverture de ses portes en avril. Les retombées pour notre territoire sont indéniables ! Je lancerai d'ailleurs une étude pour en mesurer l'impact.

Face à la récente décision du rapporteur public du Tribunal de Cergy concernant le permis de Montélimar, je resterai mobilisé cette année encore contre l'exploration et l'exploitation des gaz de schiste en Ardèche.

2016 sera aussi une année riche de projets avec notamment ce moment exceptionnel que nous attendons tous : le passage du Tour de France le 15 juillet prochain sur notre Canton ! Nous avons signé hier à La Cascade la convention avec tous les partenaires. Vous pouvez en tout cas compter sur moi pour être à vos côtés tout au long de l'année 2016 ! Jean-Paul Croizier devait continuer cette soirée en rappelant le travail et les projets portés par la Communauté de communes DRAGA en 2015, notamment la déchèterie de Bourg-Saint-Andéol que nous venons tout juste d'inaugurer. Christine Malfoy retraçait quant à elle l'action de solidarité du Département ainsi que les projets d'aménagement durable du territoire. En guise de conclusion, Hervé Saulignac faisait part de son plaisir d'être parmi les habitants et élus du Canton de Bourg-Saint-Andéol qu'il a longtemps côtoyés et auxquels il a renouvelé toute sa disponibilité. Retrouvez ci-après le détail du discours que j'ai prononcé hier soir.  Monsieur le Président du Conseil départemental, Monsieur le Président de la Communauté de Communes, Madame, Monsieur les Maires du Canton, Madame, Monsieur, les représentants des autorités civiles, militaires et religieuses Mesdames et messieurs, Cher(e)s ami(e)s, Je voudrais, une nouvelle fois vous remercier de votre présence lors de cette traditionnelle cérémonie de vœux. C’est pour moi un immense plaisir de partager ce moment de convivialité et de fraternité. A tout point de vue, ce temps des vœux pour la nouvelle année n’est pas seulement un exercice convenu pour ne pas dire obligatoire. C’est pour moi, un temps d’échange et d’amitié extraordinaire. Au fond, à y réfléchir, nous faisons tous le même vœu chaque année : on souhaite que sa famille, ses proches, ses amis, les personnes qui nous entourent et que l’on côtoie, soient toujours à nos côtés pour l’année à venir. C’est bien normal. Quoi de plus important que d’être entourés par les gens que l’on aime. A ce titre, je crois que l’année 2015 a été, malgré les événements tragiques que nous avons connus, une année où nous n’avons pas perdu le sens des choses importantes. Nous avons continué à nous parler, nous avons continué à vivre, à partager, à nous rassembler autour de ce qui nous unit. Ces valeurs précieuses : celle de la paix, de la Liberté, de l’Égalité et de la Fraternité l’ont emporté sur la barbarie et la lâcheté. La laïcité a elle aussi gagné du terrain sur les replis identitaires de toute nature.

***

Ce sont des valeurs simples et authentiques qui ont germé en 2015, des valeurs essentielles et universelles, des valeurs porteuses d’espoir pour 2016. Mais des valeurs ne prennent forme que si elles sont incarnées par des femmes et des hommes. Je tiens donc à remercier toutes celles et ceux qui nous ont accompagnés pour rendre l’année 2015 meilleure et qui nous ont aidés dans l’exercice parfois difficile de nos missions publiques. Les convictions et les engagements que j’ai toujours portés, n’ont jamais cédé au discours de la peur. Déterminé dans l’action certainement, mais faible jamais… C’est la raison pour laquelle mes vœux s’adressent d’abord aux femmes et aux hommes qui ont porté l’année 2015 vers plus de solidarité et de fraternité. Nous en avions bien besoin. Je pense ici à tous ceux qui accompagnent notre jeunesse au sein des établissements scolaires ou en dehors, dans la vie associative. Je pense à ceux qui nous protègent, qui veillent sur notre sécurité et notre santé au quotidien : les pompiers, gendarmes et policiers municipaux, mais aussi les personnels soignants. Je pense à ceux qui aident les plus démunis et à ceux qui tissent, grâce aux associations ou tout simplement dans leur travail, ces liens si précieux pour améliorer notre quotidien et donner du sens à la société. Je veux exprimer toute ma gratitude et mon soutien à tous ces acteurs du lien social. Sachez que je continuerai, dans la mission qui est la mienne, à vous soutenir et à accompagner vos projets.

***

L’année 2015 ne fut pas seulement qu’une année sombre. Elle fut aussi une année de réussite marquée par des événements heureux. Je veux parler ici de l’énorme succès de la Caverne du Pont-d’Arc. Je suis heureux de constater qu’après son inauguration par le Président de la République, la Caverne a dépassé tous les espoirs, en accueillant plus de 500 000 visiteurs. Son impact économique est indéniable et nous devrons, au terme d’une année d’exercice, en évaluer les conséquences sur notre territoire. Je lancerai une étude pour mesurer les retombées économiques et pour savoir si la Caverne joue pleinement son effet d’entrainement. Nous savons à présent que la saison touristique s’étire de plus en plus. Elle commence plus tôt et finit plus tard pour un grand nombre de professionnels du tourisme. Son pouvoir d’attraction favorise la fréquentation d’autres sites touristiques, mais aussi nos communes. Les retombées économiques directes et indirectes sont bien réelles. Je me réjouis d’ailleurs que l’état d’esprit de la Caverne soit encore présent parmi nous. Vous allez me dire l’esprit de la Caverne, c’est quoi ? C’est celui qui nous a poussés en 2007 à reprendre le dossier de la Grotte Chauvet, alors qu’on nous disait : « Vous allez échouer, ça ne marchera pas. Vous allez vous planter » ! Mais vous me connaissez, un Ardéchois c’est toujours un peu têtu. Vous connaissez aussi bien que moi la formule « testayre comme un bedeau ». Alors l’esprit de la Caverne c’est quoi ? L’esprit de la Caverne, c’est celui qui a nous a conduit à ne jamais céder, à ne pas perdre notre optimisme face à l’adversité, à aller droit au but. L’esprit de la Caverne, c’est avoir confiance en ses projets et en ses choix, malgré les obstacles. L’esprit de la Caverne, c’est poursuivre ses rêves et tout mettre en œuvre pour les réaliser même si cela doit prendre du temps. L’esprit de la Caverne, c’est lui qui permet d’être fier d’être Ardéchois, de nos racines, de notre histoire. Vous l’aurez compris, c’est cet esprit d’initiative, d’audace et d’ambition qui doit nous habiter pour améliorer notre cadre de vie. C’est le vœu que je formule en 2016, que l’esprit de la Caverne continue de nous habiter, et d’imprégner nos élus, nos chefs d’entreprises, nos agriculteurs, nos artisans et commerçants, qui, je le sais, savent innover, savent se réinventer.

***

Certains s’y attèlent déjà et se lancent dans des projets pour notre Canton : -  A Viviers, on projette d’agrandir le port pour qu’il s’adapte aux bateaux de croisière toujours plus nombreux. Le dragage débutera dès cette année avec comme objectif d’attirer toujours plus de touristes dans l’ancienne capitale du Vivarais. -  A Gras et Larnas, on réinvente les rapports entre nos jeunes et nos ainés, avec la maison intergénérationnelle de la résidence Santagné. -  A Bourg-Saint-Andéol, on imagine un nouveau quartier à travers le projet de réhabilitation de la friche Novoceram pour que ce vestige du passé, trop longtemps abandonné, devienne dans le futur un espace dédié au commerce et à l’artisanat. -  A Saint-Marcel-d’Ardèche, on innove autour de la vigne et de ces viticulteurs qui ont eu l’idée inattendue de faire vieillir leur vins au fond de la grotte. Un projet d’œnotourisme audacieux que le Ministre du tourisme, Mathias FEKL est venu découvrir en personne lors de sa venue en juillet dernier. Des grottes, du vin, on trouve beaucoup de richesses dans le sous-sol ardéchois, peut-être un peu trop, vous me direz. Certains voudraient même y trouver du gaz de schiste. A ce titre, je tiens à leur dire qu’avant d’y trouver du gaz, ils devront affronter ce lien fusionnel que les Ardéchois entretiennent avec leur terre. Ce lien, j’en suis le garant. Je n’accepterai jamais qu’on dévisage l’Ardèche. Pour le sous-sol ardéchois, j’ai un projet bien plus ambitieux, un projet pour le protéger et le préserver. Il s’agit d’en faire un centre de ressources scientifiques sur les milieux souterrains sur le même modèle que l’IFREMER. IFREMIS (Institut de formation, recherche et expertise en milieu souterrain) doit devenir la référence nationale et internationale des milieux souterrains et un centre de recherche. En particulier pour étudier le réchauffement climatique à l’heure où ses effets sont indiscutables. En 2016, je fais le vœu que les mesures pour préserver notre Terre se poursuivent. La nouvelle Vice-présidente du département de l’Ardèche, chère Christine, ne me contredira pas. Notre Canton doit être exemplaire en matière environnementale. En 2015, ce fut aussi la saison des inaugurations de stations d’épuration. Au printemps, nous avons inauguré celle de Viviers, à l’automne celle de Saint-Martin et cet hiver celle de Saint-Montan. Toutes ont en commun le souci de préserver notre qualité de vie. Les efforts pour protéger notre Terre, c’est la responsabilité de chacun à son échelle et je tiens ici à saluer le travail de Jean-Paul CROIZIER pour la réalisation de la nouvelle déchèterie, plus propre et plus écologique, en lien avec l’Association ECATE et la Ressourcerie. Elle permettra de recycler nos déchets et de les diminuer. Assurer l’avenir de la planète, c’est aussi assurer notre avenir économique. Pour ce faire, je crois à l’éclosion du numérique. Le Premier Ministre vient de me confier une mission sur l’économie numérique. Dans quelques semaines, je ferai des proposions pour éviter l’ « ubérisation » de la société. 2016 doit aussi être une année placée sous le signe de la santé. Nous devrions engager les travaux de la troisième et dernière tranche de l’hôpital de Bourg-Saint-Andéol. 2016 verra également le lancement des procédures visant à construire un nouvel hôpital à Viviers. La première réunion de concertation aura lieu ce vendredi avec tous les partenaires concernés. Depuis quelques mois, mes collègues conseillers départementaux et maires de l’Ardèche m’ont confié la gestion du Syndicat Départemental d’Equipement de l’Ardèche. A ce titre, de nombreux projets sont portés dans notre Canton par cette structure : ce fut le cas de la station d’épuration de Saint-Martin, mais aussi des travaux de l’hôpital de Bourg. Plusieurs projets sont en cours d’étude : la maison des associations a Saint-Just, la requalification de l’entrée Est de Bourg-Saint-Andéol, et demain peut-être, la construction du siège de la Communauté de communes et de l’hôpital de Viviers. ***

Vous l’aurez compris, l’année 2016 est une année remplie de projets. Et vous pouvez être certains que je mouillerai le maillot.

Mouiller le maillot ce sera aussi le cas des cyclistes qui vont grimper la route des Gorges à l’occasion de l’étape du Tour de France que nous accueillerons à Bourg !

Le vélo est plus qu’une passion chez nous, la ViaRhôna que nous avons inaugurée récemment est un succès absolu.

Lorsqu’en 1998, j’avais lancé cette idée folle d’une liaison entre le lac Léman et la mer, combien à l’époque auraient pu imaginer un tel succès ?

A Bourg-Saint-Andéol, le vélo c’est presque une religion et le père Noble peut en confesser !

C’est cet enthousiasme qui incite le Département à investir dans des pistes cyclables, un peu partout en Ardèche. Comme ici en périphérie de la Route départementale 86.

C’est cette passion qui nous a amenés, mon Cher Hervé, à solliciter Christian Prud’homme pour faire venir le Tour à Bourg-Saint-Andéol.

D’ici quelques mois, nous accueillerons l’un des plus grands évènements sportifs de l’histoire de l’Ardèche.

Un évènement pendant lequel des millions de regards, des 4 coins de la planète, seront braqués sur les coureurs, sur l’Ardèche, sur notre Canton et nos villages.

Il nous appartient maintenant de nous mobiliser :

- Avec les acteurs économiques, pour faire de cette grande manifestation un événement profitable pour les commerçants, les professionnels du tourisme et producteurs agricoles.

- Aux côtés des associations, avec lesquelles nous devrons préparer les animations, avant et pendant l’étape.

- Avec les collectivités, pour imaginer un 14 juillet 2016 exceptionnel ! La veille aura lieu l’ « Étape du cœur », au profit de l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque.

Cette étape spéciale, animée par Nelson Montfort, sera l’occasion de réunir des personnalités importantes et de nombreux artistes français pour une bonne cause. Tous les élus de la Communauté de communes seront sur le vélo mais pas que. Je vous promets des surprises !

N’imaginez pas que ce soit la présence du Premier Ministre, Manuel Valls, du Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, de Najat Vallaud-Belkacem ou d’Emmanuel Macron, ils sont tous déjà venus sur le Canton en 2015 à mon invitation ! En 2016, je vous souhaite de vivre intensément pour créer des projets, pour partager, pour poursuivre vos rêves, pour bâtir le présent, et surtout ne pas arrêter de pédaler.

Car comme le disait Einstein : « La vie, c’est comme le vélo, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre !”

Faisons ensemble de 2016, une année pleine de vie !

A toutes et à tous, je vous adresse mes meilleurs vœux !