Une rentrée scolaire 2016 sereine en Ardèche

rentree-2

Je me réjouis que la rentrée scolaire se soit passée dans une ambiance sereine en Ardèche. En effet, Le Gouvernement et la majorité ont engagé d’importants moyens depuis 2012 pour permettre la refondation de l’école. Les effets s’en ressentent aujourd’hui !

Alors que le nombre d’élèves scolarisés dans notre département est en légère baisse, un poste a été créé en 2016 en Ardèche. Il y a plusieurs années, la situation était complètement différente. J’étais par exemple obligé de me battre, en juin puis en septembre, contre les fermetures de classes alors que les effectifs augmentaient.

La rentrée 2016 marque la consolidation des réformes engagées et la confirmation de la priorité donnée à l’éducation depuis plus de 4 ans. Pour cette nouvelle année scolaire, l’objectif sera bien évidemment de garantir à chaque élève des enseignements et formations de qualité, avec une ambition plus globale de faire que chaque enfant devienne un citoyen éclairé, instruit, porteur des valeurs de la République.

Dans notre département, l’accent sera mis sur plusieurs points tout au long de l’année scolaire 2016-2017 : continuité éducative et pédagogique, complémentarité des actions et des dispositifs, équité dans le traitement des élèves au regard de leurs particularités et des caractéristiques des territoires, innovation pédagogique…

Comme vous le savez,  cette démarche s’illustrera au collège par le biais d’enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) dont la fonction sera d’aider les élèves à lier les savoirs pour mieux leur donner du sens.

Dans le premier degré, il conviendra d’insister sur la nécessaire coordination entre les enseignements scolaires et les temps d’activités périscolaires (TAP) inscrits dans le projet éducatif territorial (PEDT). Le groupe d'appui départemental apportera son aide et accompagnera les communes si besoin.

Enfin, l’usage du numérique en milieu scolaire constituera un levier important de continuité et de complémentarité, en particulier au niveau des apprentissages. Sur ce sujet, le département de l’Ardèche démontre d’ailleurs une véritable dynamique avec l’équipement de nombreux établissements par le Conseil Départemental.

Vouloir faire réussir chaque élève suppose une prise en compte équitable de chaque territoire au regard de ses caractéristiques propres. C’est dans cet esprit que les dispositifs de « scolarisation des moins de trois ans » et « plus de maîtres que de classes » sont mis en place dans les écoles cumulant des difficultés sociales, culturelles, éducatives et pédagogiques qui caractérisent les publics prioritaires.

Ainsi, à la rentrée 2016, les écoles élémentaires des réseaux d’éducation prioritaire du département, notamment à Bourg-Saint-Andéol, seront dotées du dispositif « plus de maîtres que de classes ».

Je souhaite à tous les personnels de l’éducation nationale, tous les agents administratifs, tous les parents et tous les élèves beaucoup de réussite et une belle année scolaire 2016-2017 !