Abonnez-vous à ma lettre

Calendrier

Voir le calendrier complet

Retrouvez-moi sur facebook

Suivez-moi sur Twitter...

Archives

Accueil du site
Planning des permanences parlementaires du 1er semestre 2014

Les permanences se déroulent en Mairie.

Une permanence aura lieu tous les 15 jours à Privas sur rendez-vous.

Le Cheylard : le mercredi 15 janvier à 10 h

La Voulte : le jeudi 23 janvier à 10 h

Bourg-Saint-Andéol : le lundi 27 janvier à 18 h

Bidon : le lundi 3 février à 18 h

Le Teil : le jeudi 13 février à 10 h

Saint-Martin-d'Ardèche : le lundi 17 février à 18 h

La Voulte : le jeudi 27 février à 10 h

Bourg-Saint-Andéol : le lundi 10 mars à 18 h

Le Cheylard : le mercredi 12 mars à 10 h

Saint-Just-d'Ardèche : le lundi 17 mars à 18 h

Le Teil : le jeudi 20 mars à 10 h

Saint-Montan : le lundi 7 avril à 18 h

La Voulte : le jeudi 10 avril à 10 h

Bourg-Saint-Andéol : le lundi 14 avril à 18 h

Le Cheylard : le mercredi 23 avril à 10 h

Larnas : le lundi 12 Mai à 18 h

Le Teil : le jeudi 15 mai à 10 h

La Voulte : le jeudi 22 Mai à 10 h

Saint-Marcel-d’-Ardèche : le lundi 26 mai à 18 h  

Bourg-Saint-Andéol : le lundi 02 juin à 18 h

Le Cheylard : mercredi 11 juin à 10 h

Bidon : le lundi 16 juin à 18 h

Le Teil : le jeudi 26 juin à 10 h

Saint-Remèze : le lundi 30 juin à 18 h

 

14

Avr

Entre-nous: ma réaction à la déclaration de politique générale de Manuel Valls PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Pascal Terrasse   

Manuel Valls a prononcé mardi dernier devant l'Assemblée nationale sa déclaration de politique générale. "Rendre à la France la force économique qu’elle a perdue depuis dix ans", c'est l’objectif fixé par la feuille de route du Premier ministre.

L’un des leviers de cette politique économique sera notamment la mise en œuvre du Pacte de responsabilité. Son but ? Produire en France, créer de la richesse en France, créer des emplois durables en France de façon à faire reculer le chômage de masse.

Retrouvez en vidéo ma réaction aux annonces faites par le Premier ministre :

 

10

Avr

Disparition de Dominique Baudis, Défenseur des droits PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Pascal Terrasse   

J’ai appris avec tristesse et émotion la disparition de Dominique Baudis, Défenseur des droits, après un long et courageux combat contre la maladie.

Ancien journaliste et homme de média, il avait choisi de s'engager résolument dans la vie politique et l'action publique. À l'Assemblée nationale, au Parlement européen, à Toulouse dont il fut le maire pendant dix-huit ans, dans toutes ses fonctions et par-delà les clivages partisans, ses convictions humanistes faisaient de lui une voix écoutée et respectée. 

En 2011, devenu Défenseur des droits, il s’engagea avec énergie pour le respect des droits, des libertés et pour l’égalité.

Je tenais à saluer sa mémoire et à adresser mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

 

09

Avr

Discours de politique générale de Manuel Valls: Rendre la confiance aux Français PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Pascal Terrasse   

C’est tout d’abord à un discours de vérité que le Premier ministre s’est livré ce mardi 8 avril 2014. Parlant d’une « feuille de paie trop faible et d’une feuille d’impôts trop lourde », le Premier ministre a montré son souci de prendre en compte les difficultés quotidiennes des Français. La colère que ces-derniers ont exprimée lors des dernières élections municipales a été entendue. « Les Français doutent de la capacité du modèle républicain à protéger ». Et le Premier ministre d'évoquer « la tentation du repli », le « communautarisme » et les actes « racistes et antisémites » qui doivent être combattus.

La réponse politique à ce mécontentement s’est exprimée par la mise en place d’une équipe de combat à la tête du gouvernement pour poursuivre et affirmer la politique de redressement. Les engagements pris par Manuel Valls sont concrets et compréhensibles par tous.

Renouer avec la croissance et l’emploi grâce au pacte de responsabilité

La première préoccupation de nos concitoyens, c’est l’emploi. Les dispositifs jusqu’à présent mis en place (CICE, emplois d’avenir, contrats de génération) ont permis une amélioration significative sur l’emploi des jeunes. Ce n’est pas suffisant. Le pacte de responsabilité annoncé le 31 décembre dernier permettra de renouer durablement avec la croissance et l’emploi.

Il consiste en une véritable main-tendue vers nos entreprises pour rétablir leur compétitivité et leur attractivité.  Concrètement, le pacte de responsabilité se traduira par un allègement des charges et de la fiscalité des entreprises:

- La suppression, dès le 1er janvier 2015 des cotisations à l’URSSAF sur les salaires équivalents au SMIC ;

- La suppression progressive de la contribution sociale de solidarité des sociétés d’ici 2017 ;

- L’impôt sur les sociétés sera abaissé à 28 % en 2020. La surtaxe instaurée sous la mandature précédente sera quant à elle supprimée dès 2016.

Améliorer le pouvoir d’achat des plus modestes

Comme l’annonçait le Président de la République le 31 mars dernier, le pacte de responsabilité s’accompagnera d’un pacte de solidarité. Les cotisations des salariés les plus modestes diminueront pour que le salaire net se rapproche du salaire brut sur la fiche de paie. Ces allègements représenteront 500 euros par an pour un salarié payé au SMIC soit la moitié d’un 13e mois. Par ailleurs, le Gouvernement agira sur  la fiscalité pour faire sortir de l’impôt sur le revenu les ménages qui y sont entrés alors même que leur situation n’évoluait pas.

Lire la suite...
 

07

Avr

Lancement de la 4ème Semaine de l'Industrie - Visite de l'entreprise Bacacier à Bourg-Saint-Andéol PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Pascal Terrasse   

J’ai aujourd’hui participé au lancement de la 4ème Semaine de l'Industrie organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de l’Ardèche. En compagnie de Bernard Gonzalez, Préfet de l’Ardèche, et Jean-Paul Poulet, Président de la CCI de l’Ardèche, j’ai visité la société BACACIER à Bourg-Saint-Andéol, une des entreprises leaders sur le marché français de l'habillage industriel et commercial qui doit créer d'ici la fin de l'année 25 emplois.

L’objectif de cet évènement est de renforcer l’attractivité de l’industrie et de ses métiers, particulièrement auprès des jeunes et des demandeurs d’emploi, grâce aux événements organisés sur tout le territoire, a l’initiative ou avec la participation, des entreprises, des chambres consulaires, des DIRECCTE, des rectorats, des établissements d’enseignement, des centres de formation, des organisations professionnelles…

Les manifestations sont nombreuses : journées portes ouvertes et visites d’entreprises, interventions dans les établissements scolaires, animations diverses et ateliers pédagogiques, projection de films sur l’industrie et ses métiers, conférences, tables rondes, débats, expositions, forums des métiers…

La semaine de l’industrie permet au grand public, aux jeunes et aux demandeurs d’emploi :

  • de découvrir l’industrie et ses métiers ;
  • de rencontrer les hommes et les femmes de l’industrie ;
  • de voir comment sont conçus et fonctionnent les sites industriels du 21e siècle.

J’accueille bien évidemment cette 4ème Semaine de l’Industrie avec bienveillance car la perte d'emplois industriels en France ces 10 derniers années est un drame social et économique sans précédent.

Retrouvez le programme en cliquant sur le lien ci-dessous:

http://www.ardeche.gouv.fr/IMG/pdf/semaine_industrie_Prog_dpt07_cle5d538f.pdf

 

04

Avr

Une nouvelle ambition pour la biodiversité en France PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Pascal Terrasse   

Le projet de loi sur la biodiversité a été présenté et adopté la semaine dernière en Conseil des ministres. C’est le premier projet législatif que l’Etat mène sur la biodiversité depuis 38 ans. Parmi les mesures phares, la création d’une Agence française sur la biodiversité.

En Ardèche, il existe de nombreuses actions de préservation de la biodiversité, notamment dans le cadre du réseau européen Natura 2000. Le Conseil Général de l’Ardèche soutient également depuis longtemps les actions d’inventaire et de connaissance de la biodiversité dans le département.

La biodiversité est une source de richesses infinies mais qui est aujourd’hui menacée du fait des activités humaines : destruction et dégradation des habitats, pollution, surexploitation et introduction d’espèces exotiques envahissantes, le tout renforcé par les effets du changement climatique.

Le Gouvernement a décidé d’agir et de mettre en place une nouvelle démarche de concertation sur l’environnement. Le texte qui en découle s’appuiera sur 6 mesures phares:

·         La création de l’Agence française pour la biodiversité, qui doit voir le jour en 2015.

·         De mieux concilier activités humaines et biodiversité et d’appréhender la biodiversité comme une dynamique globale, incluant et interagissant avec la vie humaine.

·         Un partage juste et équitable des ressources pour lutter contre la "biopiraterie" et ainsi mieux prendre en compte le service rendu par les espaces naturels.

·         De replacer le paysage du quotidien au centre de la politique du paysage afin qu'il soit mieux pris en compte dans les projets de développement et d’aménagement.

·         La création de zones de protection en mer et dans les fleuves. Un périmètre de protection sera délimité en mer et en rivière, là où se déroulent les moments essentiels du cycle du poisson.

·         De renforcer la lutte contre le trafic d’espèces en aggravant les sanctions encourues.

Le projet de loi sur la biodiversité sera présenté au Parlement fin juin 2014.

Lire la suite...
 

03

Avr

Un nouvel élan pour le redressement du pays PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Pascal Terrasse   
 
Malgré de belles victoires à Paris, Lille, Avignon et Metz, les résultats des scrutins des dimanche 23 et 30 mars derniers se sont avérés plus que décevants pour la gauche. Le taux d’abstention record, les résultats inquiétants du Front national et la perte de nombreuses mairies socialistes sont un message que les Français ont voulu adresser au Gouvernement, à la majorité et au Président de la République.
 

Même si les premiers signes du redressement sont bien présents, ils restent trop timides. Le chômage qui reflue trop lentement, la croissance qui pointe mais ne dépasse pas encore les 1%, les impôts qui pèsent lourdement sur le budget de certains… Ce message adressé par les Français « a été reçu personnellement » par le Président de la République qui a décidé d’impulser un nouvel élan à sa politique de redressement.

 

Entrer dans un nouveau temps du quinquennat imposait de renouveler l’équipe gouvernementale. Jean-Marc Ayrault a mené loyalement sa mission dans un contexte difficile. L’héritage de dix années de droite a lourdement pesé sur son action. Malgré tout, il est parvenu à maîtriser la dépense publique, à stabiliser le chômage et à mettre en place des réformes structurelles, comme celle des retraites, qui feront date dans l’histoire de notre pays.

 

Le redressement engagé depuis 18 mois doit se poursuivre. Il sera désormais conduit par Manuel Valls à la tête d’un dispositif resserré et trois priorités pour un « Gouvernement de combat ».

 

1 - Redresser l’économie en menant à bien le pacte de responsabilité. C’est un impératif. Pour redistribuer des richesses il nous faut d’abord en produire. « Produire plus, produire en France et produire mieux » a exigé François Hollande, ce qui implique de mettre la transition écologique au cœur de notre modèle de développement.  

 

2 – La seconde priorité fixée par le Président de la République, c’est plus de justice sociale. Au pacte de responsabilité devra répondre un pacte de solidarité. Les plus modestes doivent pouvoir compter sur un service public de l’éducation performant et une sécurité sociale pérenne. Surtout, un geste sera fait pour leur pouvoir d’achat à travers une baisse des impôts et une baisse des cotisations sociales des salariés.

 

3 - Enfin le nouveau Gouvernement devra veiller à apaiser et réconcilier la société française. Cela  passe par la défense des institutions face aux attaques dont elles font l’objet mais surtout par le maintien du dialogue comme méthode de Gouvernement.

 

C’est un nouveau souffle qu’a souhaité donner François Hollande à son quinquennat. Manuel Valls a l’audace, la détermination et l’énergie nécessaires pour mener à bien la politique voulue par le Président de la République. Je suis convaincu qu'avec le soutien de ses 16 nouveaux ministres, il saura insuffler le renouveau dont les Français ont besoin.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 93
Mentions légales | Plan du site | Newsletter | Contact

©2011-2012 Copyright Pascal Terrasse  / Conception: Iziclic